/>
1 2 3 4 5 6

Hate List - Jennifer Brown

Encore une fois c'est Malorie qui m'a fait partager son intérêt pour ce livre. J'ai eu la chance de tomber dessus, peut de temps après sa sortie, dans une librairie de seconde main et j'ai sauté sur l'occasion de le découvrir.

L'auteur :
Jennifer Brown est un auteur américain de romans destinés aux jeunes adultes. Hate List est son premier livre et l'unique traduit en français pour le moment. Il a été élu Meilleur livre de l'année par le School Library Journal et Meilleur livre Young Adult de l'année par l'American Library Association.


Résumé :
"C'est moi qui ai eu l'idée de la liste. Je n'ai jamais voulu que quelqu'un meure. Est-ce qu'un jour on me pardonneras ?"

C'est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu'ils ont écrite pour s'amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l'établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s'est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses? Jusqu'au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée...

Drame - Jeunes adultes / 389 pages / éditions Albin Michel collection Wiz

Mon avis :
À la lecture du résumé, je m'attendais à un roman duquel on ne peut sortir indemne et ce fut effectivement le cas. Hate List aborde des thèmes sensibles et tragiques qui font écho à des drames biens réels. C'est sans doute pour cela que j'ai eu du mal à dépasser la première partie. Je pense qu'inconsciemment, je n'avais pas envie de me laisser absorber par un sujet si difficile. Dans ce roman pas de dépaysement, de rêve ou de voyage, mais un message fort dont on peut tous tirer des leçons.

Valérie tente de se reconstruire après le drame qui a ébranlé le lycée de Garvin peut avant les vacances d'été. Nick, un étudiant, a commis l'irréparable en ouvrant le feu sur les élèves dans le foyer à l'heure du repas, faisant de nombreuses victimes avant de se suicider. Mais pour Valérie, Nick n'était pas qu'un étudiant parmi d'autres, mais son petit-ami avec lequel elle avait rédigé la liste de la haine. Cette liste regroupaient ceux qui les méprisaient et c'est justement eux, que Nick a pris pour cibles. Comment faire face à tout cela en étant à la fois victime et en se sentant coupable ? Contre toute attente, elle décide de retourner au lycée.

Heureusement, le livre ne fait pas de la fusillade le sujet principal, mais plutôt l'après (sinon je crois bien que je n'aurai pas dépassé la moitié du livre). L'auteur alterne adroitement les flashbacks, le présent et les comptes rendus d'une journaliste. Au début, j'ai eu un peu de mal à saisir qui était qui, entre les noms de famille cités dans les extraits du journal et les prénoms utilisés lors des dialogues. Mais rapidement, ce flou s'est dissipé.

Valérie est un personnage qui m'a beaucoup touchée. Elle est rongée par la culpabilité, le doute et se sent responsable d'avoir commencé à rédiger cette liste, qui n'était rien de plus qu'un moyen d'extérioriser sa colère. Mais Nick est allé beaucoup plus loin et elle ne l'a pas vu venir. Elle s'en veut également vis à vis de ses amis, des victimes, de son petit frère et de ses parents... En tant que lecteur, j'ai aussi eu des doutes quand à sa part de responsabilité dans ce drame et je m'en sentais presque honteuse. Mais dans cette histoire finalement, tout le monde a été une victime à sa façon, de la colère et de la haine. L'adage "la violence engendre la violence" prend tout son sens et on se rend compte que les mots peuvent blesser tout autant que les armes.

Malgré un début sombre, l'espoir perdure, ainsi que la rédemption et le pardon. Une preuve que rien n'est irréversible, les gens peuvent changer, se reconstruire et nous surprendre. J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteur, qui nous raconte une histoire poignante, réaliste et finalement belle. Là où elle aurait pu tomber dans les écueils du tragique, elle arrive à nous émouvoir avec des mots simples et terriblement justes. La fin l'est tout autant, et même si elle ne m'a pas prise aux tripes autant que je l'aurais pensé, je n'en aurais pas imaginé de meilleure.

Pour conclure :
C'est très déroutant de dire à quel point j'ai aimé ce roman car les sujets abordés sont durs et nous rappellent des drames qui ont bien eu lieu. Difficile de ne pas se remémorer Columbine et plus récemment,Virginia Tech. Je ne crois pas me tromper en disant que tout le monde a été un jour témoin, acteur ou victime de railleries dans son école... ça fait réfléchir. Un livre à vraiment mettre entre les mains des adolescents et des adultes pour le message qu'il véhicule. Un appel au respect et à la tolérance, à l'espoir et au pardon... J'espère que ce livre recevra toute l'écoute qu'il mérite.

J'ai partagé cette lecture avec Malorie. Je vous recommande d'aller lire son avis ^^

Le trailer en VO :





15 commentaires:

Malorie57 a dit…

Difficile d'exprimer son ressenti pour ce roman!!! En tout cas on a pus ou moins eu la même vision et les mêmes impressions ^^ Comme tu le dis si bien, ce roman est a mettre dans toute les mains! Belle chronique qui résume parfaitement l'essence de ce livre, bravo ma Couzzz ;)

avalonbliss a dit…

Je l'ai dans ma PAL et il faut vraiment qu'il en sorte. Je ne vois que des avis positifs sur ce dernier et je suis vraiment curieuse de le commencer.

Cajou a dit…

Après avoir lu ton billet, j'ai encore plus envie de le lire et de le faire lire à mes élèves !
Bisous

l0raah_ a dit…

Belle chronique ;) Ce roman a été un coup de coeur pour moi, il est vraiment beau, et très fort en émotions... et comme tu dis, ça fait réfléchir!

Elise a dit…

@ Malo :
Oui, ce n'était pas évident d'exprimer ce genre de ressenti. Merci ma Couzz, encore une fois je suis ravie d'avoir partagé cette lecture avec toi :) Vivement la prochaine !

@ Avalon :
Si tu l'as dans ta PAL, il faut vite qu'il en sorte. Je guetterai ton avis !

@ Cajou :
C'est vraiment un livre qui peut ouvrir des dialogues à l'école. Si les élèves sont réceptifs au message, je pense que ça peut changer beaucoup dans l'environnement scolaire. C'est une très bonne idée Cajou ! Je suis curieuse de savoir ce qu'il en ressortira dans ta classe :)

@ LOraah : Merci beaucoup ! Je n'ai pas vu ton avis, j'irai le lire ce soir :)

Plumeline a dit…

J'avais découvert ce roman chez Radicale et j'ai craqué lors d'un passage en librairie !

Ton avis tout comme le sien me donne envie de me plonger dans cette lecture qui je pense ne devrait plus trop tarder.

Zoé a dit…

J'avais vu un film "We need to talk about Kevin" qui parlait un peu du même sujet (une fusillade dans un lycée). Comme j'avais beaucoup envie de savoir à quoi ressemblerait cela dans un bouquin je l'ai commandé suit à de nombreuses recommandations sur des blogs ^^ Il est maintenant sur ma PAL;..

Elise a dit…

We need to talk about Kevin me tente beaucoup en livre justement :) Je ne savais pas qu'il était aussi question d'une fusillade.
Et bien bonne lecture Zoé lorsqu'il sortira de ta PAL et merci pour ton passage ici !

Elise a dit…

@ Plumeline :
Je suis contente si mon avis te donne envie de le découvrir. Il se lit relativement vite en plus. J'espère qu'il te plaira également ! Bonne lecture Plumeline !

Roz a dit…

Je viens de découvrir cet article et tu donnes envie de le lire !

Bonne lecture pour avril :)

Elise a dit…

J'espère que tu te laisseras tenter Roz :)
Merci et bonne lecture aussi !

Elyssandre a dit…

Je vois que nous en ressortons toutes les deux avec la même impression. C'est un roman très fort qu'on devrait absolument faire passer dans les écoles. Ca permettrait peut-être d'en faire réfléchir quelques uns sur leur comportement... :)

Elise a dit…

Oui, je pense que ce livre peu vraiment ouvrir le débat dans les classes et faire réfléchir sur le poids des mots. C'est chouette qu'il ait plu à autant de lecteurs :)

Elarinya. a dit…

Ce livre aussi fait le buzz partout sur la toile, dommage que mon porte-monnaie soit à sec, tous ces avis me tentent tellement. Le résumé m'a fait penser à Treize Raison, je ne sais pas pourquoi, en tout cas, il m'a l'air génial !

Anonyme a dit…

À vrai dire, je n'ai pas lu ce livre. C'est ma soeur qui l'a lu. Lorsque je l'ai vu pleuré et verser des larmes sur les pages, je me suis dit que c'est un des livres que l'on oublie pas et qui marque notre vie. Ce sont les livres qu'il faut lire même si on c'est que les pages seront humides, qu'une colonne de mouchoirs trempés s'empilera dans la poubelle, qu'on ne sera pas en pénurie de larmes, et qu'à la fin, on se demandera si c'est vraiment la fin, le "end" final. C'est le genre de livre qui nous fait réfléchir sur certaines choses compliqués et qui font mals, et sur les choses sur lesquelles on ne veut pas réfléchir...

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...