/>
1 2 3 4 5 6

Quand Souffle le vent du nord / La Septième vague - Daniel Glattauer

Cela fait un petit moment que j'entends parler de ce livre de manière élogieuse, c'est pourquoi je l'ai offert à Noël. Avant de l'emballer, j'ai lu le premier chapitre par curiosité et j'ai eu beaucoup de mal à ne pas attaquer le second. Je m'étais donc promis de le lire prochainement :)

L'auteur :
Daniel Glattauer est un écrivain autrichien. Il a d'abord suivi des études de pédagogie et d'histoire de l'art, avant de devenir journaliste pour Die Presse, puis le Standard. Quand Souffle le vent du nord et La Septième vague sont, pour le moment, les deux seuls romans traduits en français de cet auteur.


Résumé (Quand souffle le vent du nord) :
En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination. Alors même qu'ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l'autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d'un chagrin d amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s'imposent une règle : reconnaître l'autre qu'ils n'ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...

Contemporain - romance / 352 pages / éditions Grasset

Mon avis :
Je ne vais pas tourner autour du pot longtemps : j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture ! J'ai décidé de chroniquer ces deux livres ensemble, car je les ai lus l'un à la suite de l'autre et le second s'inscrit immédiatement dans la continuité du premier. Je vous conseille d'avoir La Septième vague sous la main lorsque vous commencez Quand Souffle le vent du nord. Ce sont deux "page-turner", une fois ouverts il est difficile de s'arrêter et la fin du premier tome est très frustrante, si vous n'avez pas la suite à vous mettre sous la dent.

Une toute petite erreur peu influencer le cours d'une vie. Ici, cette petite erreur est la lettre "e" qui s'est glissée par inadvertance dans une adresse mail. En voulant résilier son abonnement à un magasine, Emmi Rothner envoie un e-mail à un certain Léo Leike. Tout aurait pu en rester là, mais ils entament alors une relation épistolaire. Chacun attend avec impatience les réponses de l'autre, et sans s'en rendre compte, cette correspondance prend progressivement une place importante dans leur vie. Mais voilà, Emmi est mariée, et Léo a du mal à tirer un trait sur Marlene. Franchiront-ils la barrière de l'écrit ?

Il s'agit donc bien d'un roman épistolaire. Mais puisqu'il est question de mails, les échanges sont plus rapides, plus directes que des lettres. À notre époque, on ne prend plus beaucoup le temps de s'écrire autrement que par sms, chat, post-it... en allant directement à l'essentiel, ce sont souvent des échanges pratiques. C'est pourquoi j'ai pris beaucoup de plaisir à lire leurs mails. Ils se confient l'un à l'autre comme on ne peut le faire que par écrit. Leurs échanges intellectuels et ce qu'ils ressentent ne sont pas influencés par leurs apparences. C'est paradoxal, mais le virtuel n'a jamais paru aussi "vrai".

J'ai été émue lorsqu'ils ouvraient leur "armoire à sentiments", je me suis délectée lorsqu'ils étaient sarcastiques, j'ai ris lorsqu'ils s'envoyaient des piques, j'ai été frustrée lorsqu'ils rendaient tout plus compliqué... Bref vous l'aurez compris, j'ai rapidement pris part à leur quotidien et je me suis sentie proche d'eux. 

Même s'il est arrivé qu'Emmi ou Léo m'agacent avec certaines de leurs réactions, je n'ai pu que m'attendrir devant leur personnalité (bon surtout celle de Léo, je vous l'accorde). Ils se montrent vite très attachants, et c'est avec regret que je les ai quittés à la fin de La Septième vague.

Pour conclure:
Je range cette lecture dans la catégorie (que je chéris) "bol d'air frais". Envie de souffler dans votre quotidien ou entre deux grosses lectures ? Lisez ces deux romans. Lisez-les. Si vous avez encore des doutes, testez un premier chapitre pour vous faire votre propre idée (il y a fort à parier que vous deviendrez accros). Moi j'ai été totalement charmée ! Je garderai un bon souvenir de ces deux personnages et de leurs échanges savoureux. Je vais terminer par une phrase d'Emmi qui résume bien mon avis : JE SUIS ACCROS AUX MAILS DE LEO ! Et encore une petite citation pour la route (sans doute la plus belle) :  

Ecrire, c’est comme embrasser, mais sans les lèvres. Ecrire, c’est embrasser avec l’esprit.

En bonus :
Le premier chapitre de Quand Souffle le vent du nord ici !

12 commentaires:

stephy21 a dit…

J'ai adoré Quand souffle le vent du nord !!! J'attend que La septième vague sorte en livre de poche !!!

Acsylé a dit…

J'ai adoré aussi le 1e tome, et je suis curieuse de ce que donnera la suite même si j'ai un peu peur qu'il y ait quelques facilités!

avalonbliss a dit…

J'avais vraiment adoré Quand souffle le vent du nord. C'était, comme tu le dis, un véritable bol d'air frais. J'attends avec impatience que le deuxième sorte en Poche.

Roz a dit…

Effectivement après avoir lu les premières pages grâce à ton lien, je sens le page turner irrésistible. Je me laisserais surement tenter lors de ma prochaine virée librairie! Bon week end :)

Elise a dit…

Je comprends votre impatience pour lire le second tome en poche ! La fin est si frustrante ^^

@ Roz :
Ahhh :) J'espère qu'il te plaira !
Merci, bonne lecture Roz!

Merci pour vos petits mots !

petit_speculoos a dit…

Tu me donnes envie de le lire !
J'attendrai peut-être que les deux soient à la biblio ou qu'ils soient sorti en livres de poche :)

Carole Glaude a dit…

Sympathique tout ça! Merci :)

leslecturesdesab a dit…

J'ai adorer ces 2 bouquins également!!! J'ai fait comme toi, j'ai voulu lire quelques pages vite fait, et hop, je me suis retrouvée dans un embouteillage à lire le bouquin, je l'ai lu d'une traite en rentrant tellement que j'adorais!! D'ailleurs ton avis me donne envie de le relire!!!

Elise a dit…

@ Spéculoos :
^^ Je suis quasi sûre qu'ils te plairont. Dès que tu les vois fonce :) Le second tome en poche ne devrait plus tarder, le 2 avril il me semble.

@ Carole :
Merci à toi d'être passée ici :)

@ Sab :
On se fait vite prendre au jeu avec ce livre ^^ Les embouteillages ont parfois du bon :) Moi aussi je les relirai un jour! Merci pour ton petit mot !

Plius a dit…

7eme vague, lue ces jours..en une journée. pas la patience d'attendre...merci de m'avoir dit qu'il y avait une suite à quand souffle le vent du nord car j'avais zappé...bonne journée, Charlotte.

Charlotte a dit…

Je viens de finir, "à toi pour l'éternité"....vite, à mettre dans toutes les mains...bisou Elise, Charlotte

Elise a dit…

Je l'ai eu en main hier chez mon libraire. Il me tente bien avec ce que tu en dis. Vite qu'il sorte en poche :)

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...